Le bilan de l’édition 2018

les chiffres clés

  • 1016 visites sur les journées destinées aux professionnels (hors formations)
  • 853 visiteurs uniques
  • 110 stagiaires comptabilisés sur les formations au programme
  • 480 visiteurs issus des lycées, CFAA et CFPPA

7ème édition et 2ème année pour la Nouvelle-Aquitaine

Le Mois de la Bio est un événement professionnel a été organisé conjointement par les Chambres d’agriculture, Interbio Nouvelle-Aquitaine, la Fédération régionale de l’agriculture biologique (F.R.A.B Nouvelle-Aquitaine) et le réseau des Groupements départementaux d’agriculture bio (G.A.B).

Cet événement est spécialement destiné aux producteurs conventionnels et l’ensemble des acteurs de l’agriculture y participent.

Les établissements de formation agricole, pour la formation initiale, pour l’apprentissage ou la formation continue d’adultes bénéficient également d’un programme spécial (hors actions de communication professionnels)

Un programme régional qui comprenait 61 journées type portes ouvertes, journées techniques ou filières. 21 formations bio. Une édition diffusée à 47600 exemplaires.

19 visites de fermes biologiques destinées aux élèves, apprentis, étudiants de l’enseignement agricole public et privé. 1 300 personnes se sont rendues sur des événements.

1 016 visites pour les journées « professionnels » sur les 61 événements (seuls 58 comptabilisés car pas de comptabilisation précises sur les salons et manque une journée en Corrèze sortie du programme), hors journées de formation (c’était 558 en 2017 sur 9 départements) soit 69% d’augmentation par rapport à 2017.

À cela s’ajoutent les 500 participants issus des établissements de formation. Ce sont donc plus de 1 000 personnes qui se sont mobilisées sur cette édition.

Pour les professionnels, chacun des 12 département a proposé au moins un événement

Fréquentation et évaluation des journées « professionnels »

1 016 visites sur les journées ont été comptabilisées. Sans les doubles comptes (des visiteurs ont participé à plusieurs journées), 853 visiteurs uniques.

La moyenne du nombre de visiteurs par événement s’échelonne de 36 (pour la Creuse) à 9 (pour la Gironde). Il faut noter que les départements qui ont organisé le moins de journées sont ceux qui enregistrent la plus forte moyenne en nombre de participants par jour, à l’exception de la Vienne qui  malgré 6 journées totalise le bon score de 23 personnes/jour en moyenne.

Les départements qui ont bien mobilisé les visiteurs ciblés par l’événement (producteurs conventionnels et porteurs de projets d’installation) sont la Creuse, la Dordogne, la Vienne, et la Charente-Maritime avec plus d’un tiers des participants répondants à ce critère. Pour les autres départements, ce critère s’échelonne de 32% pour la Corrèze à 15% pour les Pyrénées-Atlantiques.

Si on rapporte le nombre de visiteurs au nombre de journées, les filières productions animales qui cumulent plusieurs espèces et productions sont celles qui ont la meilleure moyenne de participation juste devant les grandes cultures (cette production est d’ailleurs celle qui enregistre actuellement le plus grand nombre de conversions. Mêmes résultats en 2017)

Bon score également pour les journées arboriculture et légumes.

Bilan qualitatif – évaluation par les visiteurs professionnels

Un questionnaire de satisfaction a été adressé par mail à 156 participants. Le taux de retour (35 réponses à 15 jours) est de 22 %. Les réponses sont majoritairement données par des porteurs de projets (54%) et des producteurs conventionnels (26%).

Les éléments qui sont cités le plus souvent dans les critères de satisfaction sont les témoignages de producteurs déjà en bio et la présence des opérateurs économiques.

 17 journées ont été évalués par les professionnels participants. 

80% des personnes interrogées ne signalent pas d’éléments négatifs. Lorsque des points d’insatisfaction sont signalés ils portent sur des éléments de contenus jugés insuffisants ou de moindre qualité (3 personnes). Les conditions d’accueil, la signalétique ou le nombre trop important de visiteurs sont cités chacun par une personne comme des éléments défavorables.

Les relais d’information que constituent, par ordre d’importance, les réseaux Chambres d’Agriculture, FRAB et Interbio NA ont bien fonctionné. En effet, à la question « comment avez-vous eu l’information sur la journée ? », les participants les citent dans 39% des cas. C’est 18% des réponses pour les médias et le site Internet. C’est 16% des réponses pour l’encartage dans les hebdomadaires agricoles. La communication auprès des opérateurs économiques et partenaires est également à renforcer (sont cités à hauteur de 5% des réponses)

document pdf bilan à télécharger

Mois de la bio 2018, Donnez-nous votre avis !

Le questionnaire reste en ligne, vous pouvez y répondre ici

 

ARCHIVES

2017 – Le bilan des actions et les chiffres de fréquentation.

Dynamiser les conversions à l’Agriculture Biologique en Nouvelle- Aquitaine

Faire découvrir l’AB aux professionnels agricoles

 

2017 ! 1ére édition néo-aquitaine de cet événement professionnel organisé conjointement par la Fédération Régionale de l’Agriculture Biologique et les Groupements départementaux d’Agriculture Biologique, les Chambres d’Agriculture, Interbio Nouvelle-Aquitaine, des partenaires économiques (coopératives, groupements de producteurs), des partenaires associatifs des réseaux de développement agricole.

L’objectif, inchangé depuis le lancement en 2011 en ex-Poitou-Charentes du « Mois de la conversion bio », est de faire découvrir l’AB sous les angles technique, économique, et humain. C’est aussi et surtout présenter l’agriculture biologique sans dogmatisme mais en intégrant toutes les perspectives que ce mode de production peut allouer aux agriculteurs.

1 300 personnes se sont rendues sur des événements.

558 participants « professionnels » se sont rendus cette année sur les 40 événements, hors des journées de formation (c’était 312 en 2016 sur 4 départements) ; auxquels s’ajoutent 759 participants issus des établissements de formation. Ce sont donc plus de 1 300 personnes qui se sont mobilisées sur cette édition.

Pour les professionnels, 9 départements sur les 12 ont proposé au moins un événement. Des producteurs issus de 11 départements se sont rendus à des journées (pas de participants issus de la Creuse).

La filière grandes cultures a été particulièrement représentée lors de cette édition. C’est celle qui a accueilli le plus de participants et qui a également proposé le nombre de journées le plus important.

Participation des établissements de formation agricole

La particularité du Mois de la bio est d’accueillir également les futurs professionnels de l’agriculture lors de journées spéciales. En effet, des visites sont spécifiquement organisées dans des fermes bio pour les apprenants et enseignants des établissements de formation agricole.

759 visiteurs ont ainsi pu découvrir la production biologique en Nouvelle-Aquitaine parmi lesquels 699 apprenants.

Fréquentation et évaluation des journées « professionnels »

Éléments chiffrés

Ce sont 558 personnes qui ont participé à l’événement, parmi lesquels des techniciens, des agriculteurs bio et conventionnels, des porteurs de projets agricoles ou en phase d’installation. Les producteurs conventionnels ou porteurs de projets, ont représenté 37 % des participants (soit 206 agriculteurs conventionnels et porteurs de projets d’installation).

Les départements qui ont proposé le plus grand nombre d’événement sont sans surprise ceux qui ont accueilli le plus de public. Cependant si on rapporte le nombre de visiteurs au nombre d’événements, le Lot-et-Garonne1 fait le meilleur score suivi des Deux-Sèvres, de la Charente-Maritime puis des Landes.

Une filière (grandes cultures) comptabilise le plus de journées proposées, tous départements confondus. Il est donc logique que ce soit cette production qui a mobilisé le plus de personnes. Toutefois, si on rapporte le nombre de visiteurs au nombre de journées, les filières volailles, arboriculture, grandes culture et bovins laits signent les meilleurs scores quant à la participation de public cible. Ces productions sont d’ailleurs celles qui enregistrent actuellement le plus grand nombre de conversions.

1 Scores dus à la très bonne fréquentation des journées arboriculture en Lot & Garonne, et volailles en Deux-Sèvres.

Bilan qualitatif – évaluation par les professionnels

Un questionnaire de satisfaction a été adressé par mail à 105 participants. Le taux de retour (à 3 jours) est de 24 % et se répartit sur les départements de la façon ci-contre :

Les éléments qui sont cités le plus souvent dans les critères de satisfaction sont les témoignages de producteurs déjà en bio et la qualité des intervenants.

 La plupart des personnes interrogées ne signalent pas d’éléments négatifs (69 %). Lorsque des points d’insatisfaction sont signalés ils portent sur des éléments de contenus que les participants souhaitent plus techniques. Les conditions d’accueil (températures et pluies) sont citées comme ayant été des éléments défavorables.

Les relais d’information que constituent, par ordre d’importance, les réseaux Chambres d’Agriculture, FRAB et Interbio NA ont bien fonctionné. En effet, à la question « comment avez-vous eu l’information sur la journée ? », les participants les citent (plus fréquemment que pour la presse) dans les proportions indiquées ci-dessous. La communication auprès des opérateurs économiques est également à renforcer.

Les diaporamas et autres supports diffusés à l’occasion de l’événement.

Télécharger le bilan complet en pdf

Un grand merci à tous les producteurs, conseillers, partenaires, qui ont œuvré pour la réussite de l’événement !

 

Ils nous soutiennent et participent aux actions